Archives du blog

Nadia Bourgeois – Auteure de romans et pièces de théâtre mais pas que…Non, pas que

Ma belle rencontre interview avec Margaux Gilquin ! 

couv sac a main (1)

Je vais vous parler d’une autre rencontre magique via les réseaux sociaux. Il s’agit de Margaux Gilquin, l’extraordinaire auteure de  » Le dernier salaire », publié chez XO en 2018. Elle m’ a proposé il y a quelques temps de cela de m’interviewer pour écrire un article sur son blog. Nous nous sommes fixé rendez-vous le mardi 6 février à l’heure du déjeuner et cette rencontre fut pour moi un vrai coup de coeur ! Margaux Gilquin est toute en fleur de peau 🙂 Une belle sensibilité et générosité, une curiosité de l’autre et une intelligence vives, doublées d’un humour désopilant qui vous met de suite à l’aise.

Mais je vais cesser de bavarder et vous laisser découvrir le résultat de notre entretien via le lien ci-dessous. Merci Margaux pour ce moment exceptionnel passé en ta compagnie !

Portrait par MARGAUX GILQUIN 

Elle est pétillante et malicieuse, observatrice et psychologue. Elle donne aussi des cours de « Sacologie »…oui vous avez bien lu…des cours de « Sacologie », en lisant son portrait vous comprendrez mieux:).

Bon, il est temps que je vous présente Nadia Bourgeois. Mais  d’abord je vous voudrais vous dire ce que, moi, j’ai ressenti en sa présence. Oui, en sa présence, parce-que j’ai eu la chance de partager un repas avec Nadia, dans le QG des auteures bordelaises, et que ce repas je ne suis pas prête de l’oublier.

Il y a eu le premier regard échangé, équivalent à un coup de foudre amical. Vous savez le premier regard qui donne le sentiment que cette nana là on la connait depuis toujours.

Puis les premiers pas faits ensemble jusqu’au restaurant. La porte poussée, la table choisie, le repas commandé et enfin le tête à tête.

La minute qui fait que ça passe.

Ou pas.

Et perso, bah c’est super bien passé avec Nadia. Tellement bien qu’on a pas vu l’heure tourner, qu’on a pleuré de rire, souri de tendresse. Tellement bien qu’on va remettre ça parce-que Nadia c’est une nana pas comme les autres du tout. Elle écrit à merveille, anime des ateliers d’écriture, écrit des pièces de théatre. Et le tout dans la simplicité la plus totale…

Je suis conquise par ce troisième portrait d’auteures Bordelaises.

Merci

via Nadia Bourgeois – Auteure de romans et pièces de théâtre mais pas que…Non, pas que

bandeau-nadia-bourgeois-auteur1

 

Publicités

Un évènement à fêter avec vous : « bouge ton cube » au Théâtre Victoire à Bordeaux !

Une pièce de Xavier Viton et Nicolas Delas, d’après l’oeuvre de Nadia Bourgeois

Je n’ai pas été très active sur le blog dernièrement pour la simple et bonne raison que j’ai beaucoup de projets qui m’ont tenue( à regret mais pour d’excellents motifs) éloignée de la blogosphère.

J’ai l’immense chance d’avoir obtenu la confiance de Xavier Viton, directeur de trois théâtres à Bordeaux :
Le café théâtre des Beaux arts, Le Victoire et le Trianon.

Il a formidablement adapté, mis en scène et fait jouer la pièce sous le titre énoncé en début de billet, dès le 16 janvier 2015. Les représentations de cette comédie déjantée et surréaliste s’étaleront sur tout le mois de février et mars, pour mon plus grand bonheur.

Le tout est remarquablement servi par Nicolas Delas, scénographe et costumier extraordinaire et des comédiens tous plus talentueux les uns que les autres ! Frédérique Demours, Carole Barbier, Fabrice Chikhaoui et Sébastien Boissavit !
Voilà, vous savez tout. Je ne réalise pas tout à fait ce qui se passe encore tellement c’est énorme !
Je suis en train de vivre un moment unique placé sous le signe des émotions, des fous rires, de la chaleur humaine et du partage comme j’aime à le préconiser dans nombre de mes billets.
Alors, aujourd’hui, j’ai envie de partager cela avec vous aussi. Je lève ma coupe de champagne virtuelle pour fêter cet heureux évènement.
Je vous embrasse et vous laisse en compagnie de Xavier !

« Mr et Mme rêve » Pietragalla-Derouault

Spectacle de danse :

J’ai fait un rêve où les corps pouvaient parler et les mots dansaient dans l’espace infini de la vie. La danse est la signature de l’être dans l’espace. Marie claude Pietragalla et son compagnon Julien Derouault, nous offrent un véritable moment de grâce et de féérie dans leur tout dernier spectacle inspiré de « Rhinocéros » d’ Eugène Ionesco. Une performance alliant la poésie de la gestuelle à la magie de la technologie qui laisse sans voix.
Je vous laisse admirer l’oeuvre.