Archives de Catégorie: science

Odyssée de la métamorphose

D’après le dictionnaire, la métamorphose est le changement d’un être en un autre, la transformation totale d’un être au point qu’il n’est plus reconnaissable. C’est la modification complète du caractère, de l’état de quelqu’un, de l’aspect ou de la forme de quelque chose.

L’une de nos métamorphoses les plus connues est née de la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde. Ce dernier a lui-même subi une mutation : à la puberté, les spermatogonies (cellules souches) apparaissent très tôt dans le développement embryonnaire et restent inactives jusqu’à la puberté.  Elles passent ensuite par la phase de la spermatogenèse qui dure environ 74 jours pour donner un spermatozoïde fonctionnel.

Les cellules germinales primordiales sont à l’origine des spermatogonies. Et après ?  Nous nous heurtons sans cesse à cette chaîne sans fin des origines.

Nous ne cessons de nous métamorphoser jusqu’à notre mort. La transformation fait partie de notre existence et nous l’incluons dans tous les actes de notre quotidien sans même nous en rendre compte. Qu’elle soit physique ou spirituelle, elle est une manifestation de la vie. L’éviter revient-il à  éviter la vie ?

 

Publicités

Albert Einstein

Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.

la synchronicité

Définition web :
« Dans la psychologie analytique développée par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, la synchronicité est l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit. »

Longtemps considérée comme un pur hasard, la synchronicité semble admise aujourd’ hui comme un évènement qu’il est possible de provoquer. Cette maîtrise du phénomène ouvre sur de nouvelles perspectives en termes scientifiques et dans nos rapports humains .

Dans ses livres, Piaget décrit la période de l’enfant durant laquelle ce dernier apprend qu’il n’a pas de pouvoir sur le monde, comme une période de décentration. Qu’il n’est pas le centre de l’univers,que tout existe en dehors de lui et a une vie propre.
Et si l’enfant apprenait finalement à avoir un pouvoir sur le monde qui existe en dehors de lui en entrant dans la conscience de ce monde ? Ce pouvoir pourrait-il s’affirmer comme un état de « perception » refoulée par la conscience collective ? Peut-on envisager le hasard comme une immanence transcendantale ?

Jean François Vézina dans « les hasards nécessaires » développe la théorie selon laquelle il n’y a pas de hasard mais une intuition exacerbée des choses.

La morphogénèse de Rupert Sheldrake :

Le personnage et la théorie sont très intéressants à découvrir et méritent qu’on s’y attarde. Ce biologiste remet en cause 10 dogmes scientifiques dont un en particulier développé dans cette vidéo. Il s’agit d’une conférence sur la variation de la « constante » de la vitesse de la lumière qui lui permet de remettre en cause le dogme selon lequel notre expérience humaine se réduit à une expérience immuable avec brio et beaucoup d’humour. Selon lui, tout peut changer si nous prenons la science comme un formidable outil d’expérience et non pas comme un système de croyances figées. Il questionne la nature de l’esprit. Pour lui, il ne réside pas dans notre cerveau. Il peut voyager.
Peut-on maginer que ce déplacement est ce que l’on pourrait appeler l’intuition, la divination, la synchronicité, etc… ? Le chamanisme explore déjà ce voyage de l’esprit.

Lavoisier ne disait-il pas:  » rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ? »
J’y vois un corollaire à la pensée de Darwin sur l’évolution des espèces et une formidable opportunité d’écorner un peu toutes ces croyances qui nous empêchent parfois d’observer, de réfléchir, de questionner et d’élargir notre perception sur le chemin de notre propre connaissance. L’esprit est la matière et la matière est esprit.
Je vous suggère vivement d’écouter jusqu’au bout afin de comprendre sa théorie. J’adhère à sa proposition. Faites-vous votre propre opinion.
Rupert Sheldrake aurait été menacé de censure pour ses théories. Est-ce que le procès de galilé se répète ?

Vidéos trouvées sur : http://www.synchronicite.net/

jet d étoiles dans la nébuleuse de la carène

Jet d’étoiles dans la nébuleuse de la carène