Archives Mensuelles: février 2018

Nadia Bourgeois – Auteure de romans et pièces de théâtre mais pas que…Non, pas que

Ma belle rencontre interview avec Margaux Gilquin ! 

couv sac a main (1)

Je vais vous parler d’une autre rencontre magique via les réseaux sociaux. Il s’agit de Margaux Gilquin, l’extraordinaire auteure de  » Le dernier salaire », publié chez XO en 2018. Elle m’ a proposé il y a quelques temps de cela de m’interviewer pour écrire un article sur son blog. Nous nous sommes fixé rendez-vous le mardi 6 février à l’heure du déjeuner et cette rencontre fut pour moi un vrai coup de coeur ! Margaux Gilquin est toute en fleur de peau 🙂 Une belle sensibilité et générosité, une curiosité de l’autre et une intelligence vives, doublées d’un humour désopilant qui vous met de suite à l’aise.

Mais je vais cesser de bavarder et vous laisser découvrir le résultat de notre entretien via le lien ci-dessous. Merci Margaux pour ce moment exceptionnel passé en ta compagnie !

Portrait par MARGAUX GILQUIN 

Elle est pétillante et malicieuse, observatrice et psychologue. Elle donne aussi des cours de « Sacologie »…oui vous avez bien lu…des cours de « Sacologie », en lisant son portrait vous comprendrez mieux:).

Bon, il est temps que je vous présente Nadia Bourgeois. Mais  d’abord je vous voudrais vous dire ce que, moi, j’ai ressenti en sa présence. Oui, en sa présence, parce-que j’ai eu la chance de partager un repas avec Nadia, dans le QG des auteures bordelaises, et que ce repas je ne suis pas prête de l’oublier.

Il y a eu le premier regard échangé, équivalent à un coup de foudre amical. Vous savez le premier regard qui donne le sentiment que cette nana là on la connait depuis toujours.

Puis les premiers pas faits ensemble jusqu’au restaurant. La porte poussée, la table choisie, le repas commandé et enfin le tête à tête.

La minute qui fait que ça passe.

Ou pas.

Et perso, bah c’est super bien passé avec Nadia. Tellement bien qu’on a pas vu l’heure tourner, qu’on a pleuré de rire, souri de tendresse. Tellement bien qu’on va remettre ça parce-que Nadia c’est une nana pas comme les autres du tout. Elle écrit à merveille, anime des ateliers d’écriture, écrit des pièces de théatre. Et le tout dans la simplicité la plus totale…

Je suis conquise par ce troisième portrait d’auteures Bordelaises.

Merci

via Nadia Bourgeois – Auteure de romans et pièces de théâtre mais pas que…Non, pas que

bandeau-nadia-bourgeois-auteur1

 

Publicités

Fabienne Fumière artiste-peintre

Portrait Fabienne Fumière

Némésis la vengeresse par Fabienne Fumière

Il y a quelques mois, Fabienne Fumière m’a contactée après avoir visité mon blog pour me demander si j’acceptais qu’elle s’inspire de mon poème couleur femme pour une exposition de portraits féminins qu’elle préparait. Je l’ai remercié pour l’intérêt qu’elle portait à mes écrits et j’ai accepté. Je partage avec vous aujourd’hui le fruit de son travail et de notre collaboration. C’est ça aussi la blogosphère : une aventure humaine et créatrice !

« Voici Némésis, déesse du châtiment et de la vengeance,

Attribuant à chacun son dû, manifestant le désaccord,

Quand coiffée d’un huit chiffre cosmique par alliance,

Son regard noir rétribue la loi du talion, sans remords. »

« Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l’homme. » Friedrich Nietzsche.

Fabienne Fumière

Article La Voix du Nord 

Après L’Enfant de l’Univers en 2016, Fabienne Fumière présente Éternel Féminin, une compilation de dix-sept portraits de mythologies féminines. L’inspiration lui est venue d’un poème, « Couleur femme », écrit par Nadia Bourgeois.

Fabienne Fumière a choisi les déesses de la mythologie grecque pour illustrer ce poème qui l’a bouleversé. Gaia, Athéna, Pandore ou encore Aphrodite ont été peintes à la laque sur des toiles en bois. Chacun de ses tableaux est accompagné d’un petit poème, ainsi que d’une citation qui met l’œuvre en valeur.

D’autres toiles, comme le « Big Bang », ou « L’Homme de la Mancha », seront également présentées aux visiteurs. Le tout dans une atmosphère musicale rythmée aux plus grands titres dédiés aux femmes. Gauthier Delomez (CLP)

Exposition Éternel Féminin, du 16 au 24 décembre, de 11 h à 12 h et de 15 h à 19 h, au salon blanc de l’hôtel de ville. À l’achat d’untableau, Fabienne Fumière offrira le livre de son exposition.