Phia Ménard La transformation

J’ai été touchée par cette artiste et je voulais partager sa démarche avec vous car nous sommes tous concernés par la reconnaissance de la différence dans des contextes différents.  Elle dit « à quel moment nous sommes justes, à quel moment nous sommes vrais, à quel moment nous ne mentons pas, je cherche encore ». 

Elle m’a inspiré ce petit texte :

J’ai porté mille peaux sur le dos, croulé sous le poids horrible de ces  oripeaux. J’ai fini par les arracher,  écorcher mes désirs et mes secrets tissés dans l’étoffe de ces mensonges moulés sur mon corps fatigué. Mais ce n’était pas assez. Les jours fermentés ont vomi mes artifices. Je me suis noyée dans le miroir de la conformité et puis, lentement,  j’ai défait les attaches, une à une, coulé les noeuds du mal à l’être pour atteindre la puissance nichée au creux de ma conscience, une puissance d’âme propice au rêve d’art de soi sans reflet pour croiser ma propre humanité.

Nadia Bourgeois

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 11/07/2016, dans Art, culture, danse, métamorphose, spectacle, Uncategorized, vidéo you tube, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 21 Commentaires.

  1. Dans le Sel la Vie naît …!!!

    Aimé par 1 personne

  2. quelle belle manière de décrire ce qui s passe à l’intérieur….merci pour le partage

    Aimé par 2 people

  3. Merci beaucoup laurence ! 🙂

    J'aime

  4. Un spectacle poétique, une artiste captivante, une interview d’une grande intelligence.
    Merci, Nadia, pour cet article très intéressant et belle semaine à vous 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour cette belle vidéo. Elle va plaire et à mon fils et à sa compagne.
    Quant à ces mots : « « à quel moment nous sommes justes, à quel moment nous sommes vrais, je cherche encore ».
    Je la trouve vraie et sincère dans ce qu’elle dit. C’est une question de temps. Et celui-là impossible de l’arrêter. Au moment où elle ou moi je puis prétendre cela, ‘pour moi c’est un exemple et j’essaie d’imaginer), ce qui est valable là pendant que je t’écris, se transformera à la minute suivante, parce que nous vivons dans un environnement en constante mutation, et soi-même qui vivons.
    J’aime bien la vision de cette mutation qui rappelle ton article précédent. J’aime beaucoup ce qu’elle dit en prenant le contre-pied de faire tomber les balles de jonglerie. L’art se place à tant d’endroits différents. Elle ose, elle va de l’avant, sans complexe. Bravo, j’aime.

    Quant à la reconnaissance de nos différences, certes, il y a encore du chemin à faire. D’abord avec soi. En l’écoutant, j’ai pensé au papillon sortant de sa chrysalide. Et des animaux de la création qui se transforme guidé par la nature. Dans l’eau, dans les airs, sur la terre.

    Je ne sais pas trop si j’ai été assez claire ?
    Merci pour le partage gaïa.

    Aimé par 2 people

    • Merci Brindille d’avoir pris le temps de la découvrir. Oui, je la trouve authentique et elle pose clairement le problème de notre rapport au corps, la difficulté d’être en alignement avec le corps et l’esprit dans une société qui cherche toujours à prendre le pouvoir sur notre être. Echapper à cette emprise, passe souvent par la démarche artistique, même si cette quête semble sans fin. C’est la plus belle façon de transfigurer l’asservissement. Ce que tu dis me parle, tu es assez claire, et cette vision se rapproche de celle du chamanisme dont la croyance réside en l’immanence. La vie est dans la permanence du changement. Le cycle nous illusionne sur l’aspect fini des choses. Merci à toi et belle journée 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Bonne semaine gaïa 🙂
    J’ai transmis la vidéo qu’ils ont vraiment apprécié, je m’en doutais.
    Après ta réponse, j’ai dû cogiter sur deux termes que je ne connaissais pas, pour le chamanisme de manière plus approfondie et pour l’immanence. Connaissant le mot impermanence. 🙂
    Les hasards, ont de ces hasards 🙂 (sourires là) qui m’étonneront toujours. Après la lecture de ta réponse qui cogitait dans mes neurones.
    Nous avons à la maison très souvent ce genre de conversation (j’avais tapé conservation 🙂 ) Tient, tient ! Je me marre pour le coup, où je soumets les liens des peuples quels qu’ils soient, perdus, disséminés, ou encore là et qui agitent encore un grand bâton qui fait du bruit et que mon fils possède pour attirer la pluie en cas de sécheresse. Ce n’est qu’un exemple.
    Merci à toi pour ce thème de réflexion. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Coucou Brindille, pardon pour la réponse tardive, je suis en vacances. Merci beaucoup pour ton commentaire. Nous avons des sensibilités communes et si tu le souhaites, tu peux lire le livre de Paul Degryse,  » Chamane, le chemin des immortels ». L’auteur exerce depuis 27 ans je crois et anime des stages de chamanisme. Son ouvrage est très clair et très intéressant.
      A propos du bâton de sécheresse, il vaudrait plutôt le garder au placard en ce moment et faire la danse du soleil, nous en aurions bien besoin 😉
      A bientôt !

      Aimé par 1 personne

      • Bon après-midi gaïa 🙂
        Pas grave gaïa, oh la la !!! 🙂
        Merci d’avoir répondu alors que tu es en vacances. Je vais de suite aller voir ce titre. Je te remercie. Poussée par ma curiosité dans ce domaine. 🙂 Quant au bâton de sécheresse, oui je sais que dans certains endroits, c’est plutôt l’inverse à faire comme tu l’écris. Cela me fait penser le matin, mon fils et mon petit-fils font le grand salut au soleil. Je les regarde ne pouvant les accompagner et cela m’émeut de les voir ainsi faire cela ensemble. 🙂 A bientôt aussi. Et profites bien encore de ces moments privilégiés que sont les vacances.
        Amitiés.

        Aimé par 1 personne

      • Tu as l’air d’avoir une famille formidable. 🙂 Profites-en toi aussi et à très bientôt. Bises 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Ne nous fions pas trop aux apparence pour le mot famille 😉
        Toutefois, j’ai un fils, une belle-fille et un petit-fils d’exception. Je croise vraiment les doigts que ce bonheur qu’ils partagent et ceci dans des domaines si riches, ma belle-fille est inscrite au cours Florent à Bruxelles, l’extension de celui de Paris. Mon fils ….je suis sa maman, je vais manquer de beaucoup de lucidité là (rires de ma part). En ce moment ils sont dans le Languedoc-Roussillon dans les gorges, pour y faire de l’escalade. 🙂 Je pense fort à eux, et je suis si heureuse qu’ils réalisent leurs rêves ensemble.

        Aimé par 1 personne

      • C’est super ! Pour une maman, ce doit être aussi la concrétisation d’un rêve 🙂 Continue à prendre de belles photos 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Merciiii pour le conseil pour les photos 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Voilà je viens de le commander 🙂 En attente de livraison début août. Je suis très curieuse.

        Aimé par 1 personne

      • Tu m’en diras des nouvelles. J’ai hâte que l’on échange là-dessus 🙂 Merci de ta confiance !

        Aimé par 1 personne

      • Dès que j’aurai terminé mon livre actuel que j’ai du mal à terminer. Oui oui, je t’en donnerai des nouvelles, bien entendu. 🙂

        Aimé par 1 personne

  7. Bonne semaine 🙂
    Je viens de recevoir le livre 🙂 Je t’en dirai quoi 🙂
    Bises. Geneviève.

    Aimé par 1 personne

  8. Super ! A bientôt alors 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :