Odyssée de la métamorphose

D’après le dictionnaire, la métamorphose est le changement d’un être en un autre, la transformation totale d’un être au point qu’il n’est plus reconnaissable. C’est la modification complète du caractère, de l’état de quelqu’un, de l’aspect ou de la forme de quelque chose.

L’une de nos métamorphoses les plus connues est née de la rencontre entre un ovule et un spermatozoïde. Ce dernier a lui-même subi une mutation : à la puberté, les spermatogonies (cellules souches) apparaissent très tôt dans le développement embryonnaire et restent inactives jusqu’à la puberté.  Elles passent ensuite par la phase de la spermatogenèse qui dure environ 74 jours pour donner un spermatozoïde fonctionnel.

Les cellules germinales primordiales sont à l’origine des spermatogonies. Et après ?  Nous nous heurtons sans cesse à cette chaîne sans fin des origines.

Nous ne cessons de nous métamorphoser jusqu’à notre mort. La transformation fait partie de notre existence et nous l’incluons dans tous les actes de notre quotidien sans même nous en rendre compte. Qu’elle soit physique ou spirituelle, elle est une manifestation de la vie. L’éviter revient-il à  éviter la vie ?

 

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 07/07/2016, dans métamorphose, science, Uncategorized, vidéo you tube, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 28 Commentaires.

  1. la vie est proche de la mort, dès la naissance nous « vieillisons » pour ne plus exister un jour,
    comme les fleurs qui éclosent, s’épanouissent, et se meurent en fanant,
    en même temps on peut dire que la vie se transforme aussi en vie, comme tu dis en métamorphoses,
    et puis pour en revenir a une phrase célébre, rien ne se perd tout se transforme, c est aussi une facon de parler de métamorphose
    c est un vaste sujet dis donc, !!! moi qui me suis couché tard !!! lol

    Aimé par 2 people

  2. Oui, nous mourons à un état et c’est la mémoire du passage d’un état à un autre qui m’interroge. Se métamorphose-t-elle elle aussi ? J’espère que tu n’es pas trop fatiguée 😉 Belle journée à toi !

    Aimé par 1 personne

  3. lorsque tu parles de mémoire d’un état à un autre parles tu de la mémoire collective , tu vois du passé de génération en génération ?

    Aimé par 2 people

    • C’est peut-être lié à mon interrogation de depart. Je me demande si le spermatozoïde a une mémoire et si c’est le cas, se pourrait-il que nous y ayons accès?

      Aimé par 1 personne

      • je pense pas qu’il puisse avoir une mémoire, ce que nous sommes donc nous sommes des ex spermato, et ovule, bah on a une mémoire inconsciente loin loin, lorsque nous etions dans le ventre de notre maman, et que nous entendions peut etre des sons, violent ou doux, ou bien sentions l’etat heureux ou triste de notre maman, entendions son coeur,
        peut etre que cela nous a conditionné a la naissance dans notre premiere personnalité,
        mais tout de meme, peut etre que c est cela l’homme veut toujours etre vainqueur, et il veut etre comme le spermato arriver le premier, la femme est comme l’ovule, maternelle elle accueille,
        mouais,
        ya une chose, c est que je trouve qu’on se transmet des memoires mais je sais pas comment, par ex des memoire historique,
        moi qui fait mon arbre genealogique, je trouve que ya des familles qui ont des choses à répetitions,
        c est cela qui me pose question, comment cette mémoire collective se transmet, sans pour autant qu’elle soit ecrite ou dites, ex , il est arrivé un truc grave a une arriere grand mere cela se repercute sur la descendance,

        Aimé par 2 people

      • Je te dirai plus en détail ce que j’en pense

        Aimé par 1 personne

      • Et par rapport à ton questionnement,la psychogénéalogie serait tout à fait appropriée pour toi. Les constellations familiales t’aideraient peut-être à y voir plus clair.

        Aimé par 1 personne

      • En voilà une bonne question pour me faire cogiter 🙂 … Sachant qu’il y a des comportements/angoisses humains qui relèvent de l’état du bébé dans le ventre de la mère, ton hypothèse mérite réflexion ^^ !

        Aimé par 1 personne

      • Merci Polina ! Oui, tu as raison de mentionner ce point. Des travaux ont été effectués sur la mémoire cellulaire et je me demande si nous pourrions accéder à une sorte de lecture cette mémoire pour obtenir certaines explications à nos origines, même si je sais que c’est un puits sans fond. La mécanique quantique nous y aidera peut-être 🙂 Si tu trouves quelque chose sur le sujet , surtout n’hésite pas à le partager, je cherche de mon côté 🙂

        J'aime

  4. A voir ma sculpture  » Only the Brave  » sur totemwood.wordpress.com

    Aimé par 2 people

  5. Bonne nuit gaïa.
    Cet article rejoint totalement notre conversation du matin entre l’homme et moi-même concernant justement la vie et la mort.
    J’ai un peu survolé les échanges et je pense que dans les deux essences de ces cellules qui se rencontrent, elles donnent un nouvel être. C’est élémentaire et appris à l’école.

    J’ai soumis la notion de l’ADN. J’ai vu assez récemment sur FR5 un documentaire où il était dit que nous avions dans nos gènes, une partie de l’homo-sapiens, Dans ce documentaire, il était question de la naissance de l’homme en Europe. J’ai toujours prétendu que nous pouvions qu’avoir des traces dans notre ADN de ces informations antérieures, de celles d’où nous venons, dont ces individus là.
    Ensuite je parlais de la conscience, et qu’avant de naître (n’être ?) en étant fœtus, j’existais, sans savoir, sans en ressentir l’être comme ce que je puis ressentir depuis que je suis petite.

    Ensuite je me suis dit toujours dans le même état d’esprit que cette métamorphose que la mort devait peut-être être le processus inverse. Avec des ?????
    Puis j’ai parlé de la nature, et j’ai pris une fleur qui éclot, qui se fane, qui pourrit et retourne à la terre, comme tout ce qui vit dans la nature sans l’intervention de l’être humain.

    Quant à la psychogénéalogie, j’ai lu le livre de Anne Ancelin, ainsi qu’un autre le Pouvoir du Subconscient un très vieux livre du Professeur Murphy. J’aime l’étude du cerveau, de son pouvoir inexploré, des études qui y sont faites, et aussi de ce livre de l’auteure qui en découvre bien des secrets familiaux véritables causes de bien des maladies dans certaines familles.
    Je déteste les non-dits et d’autres détestent ma franchise.

    Pour en revenir à la métamorphose et à l’éviter pour éviter la vie ? Pour éviter une transformation puisque comme tu l’écris, elle ne nous demande même pas notre avis 😉

    Je vais avoir soixante-six ans, et la transformation depuis ma naissance n’est que physique. L’esprit a évolué ainsi que la pensée. Lorsque je m’en irai, je me dis aujourd’hui, je verrai bien. N’empêche que je vais terminer par une note très pessimiste en te disant le fond de ma pensée puisque nous nous sommes déjà croisées.
    « A quoi cela a t-il servi de naître, puisqu’au bout il y a la mort ? » Je me situe uniquement au niveau métamorphose comme tu l’as écrit. Alors que dans la nature, je crois que le tout a un but, c’est de continuer à exister. D’être. Bon j’arrête de cogiter là. 🙂 Et m’en vais continuer la lecture de mon roman policier 🙂
    Amicalement et merci de m’avoir lue.
    Geneviève

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup brindille pour ces explications détaillées et les infos sur la psychogénéalogie. 🙂 Je me permets de relever ce que tu as dit « A quoi cela a t-il servi de naître, puisqu’au bout il y a la mort ? » Je te répondrais, si nous laissons tomber le concept de la mort et que nous supposons finalement qu’il n’y a pas de mort, mais seulement une mutation de la mémoire lorsque nous passons d’un état à un autre ? J’essaie d’imaginer ce qu’il adviendrait si nous pouvions conserver cette mémoire intacte malgré la métamorphose physique. 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Bonne nuit, c’est un peu plus tôt qu’hier gaïa 🙂
        Oui oui tout à fait. A la maison nous parlons de « conscience ». Nous pourrions aussi dire « âme ». Nous entrons alors dans des concepts différents liés ou non à la religion chrétienne. Mis à part cette pensée là et cette foi, nous essayons d’y réfléchir sur base d’enquêtes vues à la télévision ou bien de lectures. Ou tout simplement l’âge qui avance pour nous. Ici nous éliminons le physique puisque nous ne sommes formés que de molécules. Donc tout cela disparaît et retourne à la terre. Quant à la mémoire dont tu parles et que nous appelons ici « conscience ». Là je ne sais pas. C’est toute la question. Je crois à la puissance du cerveau. Et surtout de la recherche en la matière de toutes ces zones inexplorées qui sont immenses encore pour la recherche. Je crois au paranormal, je crois aux esprits ou plutôt sortes d’entités. Je crois aux médiums.
        Nous pouvons nous dire que nous n’avons aucune importance sur cette planète appelée terre et que nous serions dans cet univers qu’une toute petite fourmis dans l’infiniment petit. Qui sait, j’adore le concept. 🙂
        Si dans ce grand univers, il y a nous sur la terre et peut-être d’autres êtres vivants ailleurs. Nous ferions peut-être partie d’un grand programme ? Mince si ma grand-mère me lit en étant à mes côtés….je souris et je ris même. Comme elle a peut-être eu accès à la connaissance complète et totale, je dis peut-être. Elle doit bien comprendre nos questionnements.
        Pour reprendre ton terme mémoire, je ne sais si dans ce domaine il n’y aura pas transformation aussi. Il y a la pensée de la réincarnation. Là en matière de mémoire, quid ? Bref, je suis dans une impasse dans mes échanges avec toi.
        Tu aimerais conserver ta mémoire indépendamment de ta transformation ?

        En ce qui me concerne, il fut un temps où je me disais : « Comme j’aimerais savoir ce qui va se passer dans cent ans, deux cents ans ? Comment nous allons évoluer ? Ce que va devenir la science ? Les technologies ? Allez zou, m’en vais terminer ce livre qui ne vaut rien du tout. Après j’irai lire les critiques je suis curieuse. Il s’agit d’un soi-disant polar. A plus tard. Et merci à toi pour avoir créé ce débat. 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Merci Brindille, je sais que c’est sans fin et je suis d’accord avec toi. La mémoire évolue aussi en fonction de notre état. C’était une réflexion et parfois certaines questions restent sans réponses, jusqu’à ce que… nous le savons. 🙂 Bonne lecture 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. Je connaissais cette vidéo superbe 😉 🙂
    A mon sens, la métamorphose est permanente, pour tout. On ne peut pas la refuser.
    Si on la refuse, en apparence, la nature nous rattrape et nous nous métamorphoserons de toute façon. Car on ne peut pas refuser la vie et c’est métamorphoses comme la mort (qui pour moi n’est pas l’ultime… 😉 )

    J’aime bien ta question 🙂 : « C’est peut-être lié à mon interrogation de depart. Je me demande si le spermatozoïde a une mémoire et si c’est le cas, se pourrait-il que nous y ayons accès? »
    Je pense que la « Mémoire » est là, partout dans chaque atome et de façon macrocosmique et microcosmique. Ce n’est pas tout à fait notre mémoire humaine et nos souvenirs, quoique cette mémoire là en fasse aussi partie, à mon avis.
    Comme disait Charon « J’ai vécu 15 milliards d’années » 😉

    Il y a aussi ce qu’on appelle les mémoire Akashique, qui est celle de tout ce qui est, sera et a été…. quelques privilégiés y ont accès ou du moins en attrape des bribes.
    Mais là on est au delà de la physique quantique, bien que la physique quantique soit une tentative scientifique d’accéder à la métaphysique …
    Mais là… je m’arrête ! Sinon je vais partir dans des sphères … huuuu 😮 😉 😀

    En tout cas, petit spermatozoïde a accès à une partie de mémoire qui lui est propre, auquel on pourrait….. avoir accès, enfin…. non j’arrête 😀
    Bises

    Aimé par 2 people

    • Coucou Cath,
      Oui oui cela devient compliqué. J’ai moins de connaissances. Toutefois tu cites la mémoire du spermatozoïde. Sans vouloir être sexiste 🙂 et l’ovule ? 😉
      Donc deux mémoires qui se rencontrent, se fondent et donnent cet ADN. Charon n’a pas tort dans ce qu’il dit, c’est du moins mon avis. 🙂

      Aimé par 2 people

    • Merci pour ton commentaire. Je ne connais pas les mémoires akashiques, mais je vais me renseigner au plus vite 🙂 Tu as raison d’aborder la physique quantique. Elle m’interpelle en ce sens en effet, qu’elle se rapproche de l’ésotérisme. Connais-tu Masaru Emoto et ses travaux sur la mémoire de l’eau, ainsi que Vladimir Poponin pour ses expériences sur l’ ADN?

      Aimé par 2 people

    • Merci pour ton commentaire. Je ne connais pas les mémoires akashiques, mais je vais me renseigner au plus vite:) Tu as raison d’aborder la physique quantique. Elle m’interpelle en ce sens en effet, qu’elle se rapproche de l’ésotérisme. Connais-tu Masaru Emoto et ses travaux sur la mémoire de l’eau, ainsi que Vladimir Poponin pour ses expériences sur l’ ADN?

      Aimé par 1 personne

  7. Oups 😳 « c’est métamorphoses » Huuuuuu là là ! ça écrit des trucs automatiquement 😮 non = « SES… »

    J'aime

  8. Excellente publication Nadia. C’est en voyant ce genre de documentaire (+ certains ouvrages lus) que j’ai énormément de mal à à adhérer au darwinisme.

    Aimé par 1 personne

  9. Merci beaucoup ! Je comprends tout à fait. Combien de certitudes de fondements éclairés sous un jour nouveau se sont effondrés ! Je pense que je vais creuser moi aussi le sujet 🙂
    Je ne manquerai pas d’évoquer le sujet avec toi 🙂
    Belle journée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :