A l’aube. Poème.

Un poème de l’aube à savourer. 🙂

Laurence Marino Auteur etc….

Extrait du recueil  » Les caravanes du Diable »

A l’aube

Ton souffle posé en équilibre,
Sur les matins tempête est revenu
J’entends ta voix
Tout au creux de mes riens
Ta main qui s’agrippe sur mes cheveux rivière

A l’aube de mes coins d’ombre
Les anges blasphèment

Il y règne des reines de pleurs
Sur des fichus royaumes perdus
Restons allongés
Lumières éteintes sur nos folies
Egorgés les pilleurs d’âmes

A l’aurore de mes songes noirs
Ta main sur ma bouche pour étouffer
Sang contre lèvres gercées
Regards éperdus perdus
L’humanité transpire

Au crépuscule de mes espoirs
Les rois sont morts

View original post

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 31/10/2014, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :