Grand Corps Malade et Richard Bohringer – Course contre la honte

Essaimer ce message bienveillant c’est participer à la survie de l’amour dans ce monde.

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 16/11/2013, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :