Serge Gainsbourg

Je voudrais dédier ce moment à cet homme dont la provocation et la vulgarité feinte n’avaient d’égal que la grande sensibilité et l’intelligence dont il était doté.
Il promenait son regard désabusé et sa lucidité sur le monde sans jamais se départir de cet amour pour la beauté des choses.
C’était un grand auteur compositeur interprète dont les chansons rendaient hommage aux femmes avec poésie.

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 04/11/2013, dans musique, Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. C’est drôle, moi qui ne supportais pas Gainsbourg au départ, je le trouve aujourd’hui fascinant. D’une vulgarité poétique, attachant dans son auto-destruction, je crois sincèrement qu’il a été l’une des figures (si ce n’est LA) les plus emblématiques de la chanson française.

    J'aime

  2. Gainsbourg, c’est aussi la partie rebelle qui ose se manifester par sa vérité…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :