Eric Emmanuel Schmitt

Parmi mes auteurs de prédilection, il y a Eric Emmanuel Schmitt.

Ses livres sont des témoignages d’amour et incitent à la réflexion. On n’en sort pas indemne.

Je pense notamment à « Lorsque j’étais une oeuvre d’art », la part de l’autre, entre autres car il y a aussi Oscar et madame Rose, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran…

Dernièrement, j’ai lu « Concerto à la mémoire d’un ange », recueil de nouvelles sur la rédemption, la transformation.

Chaque personnage de ces nouvelles a la possibilité de se racheter une conduite.

Celle qui m’a le plus marquée, porte le titre éponyme du recueil.

Alex a tout pour lui et joue du violon comme personne. Chris, son rival, est jaloux de sa réussite. Elle lui renvoie sa médiocrité et le pousse à commettre l’irréparable envers son camarade.

Voilà une histoire poignante sur le thème de la rédemption. Cette histoire nous entraîne dans un tourbillon d’émotions fortes. Elle explore le thème de la jalousie, de la mort, de la transformation et nous offre malgré tout une formidable leçon d’humilité et d’optimisme, malgré le caractère dramatique de son déroulement.

C’est un conte magnifique que je vous invite à découvrir ainsi que les autres nouvelles qui composent ce recueil, et la bibliographie de ce grand artiste.

Publicités

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 27/10/2013, dans littérature. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Je ne le connaissais pas..je vais de ce pas réparer ça 🙂 ta description m’a donnée en vie d’en savoir plus !

    J'aime

    • Merci, ça me fait très plaisir. J’espère que cette découverte t’apportera une grande satisfaction.
      N’hésite pas à me faire un retour.
      Excellent week end à toi.

      J'aime

  2. J’avais lu la Rêveuse d’Ostende, et ces très jolies nouvelles m’ont donné envie de découvrir cet auteur plus en profondeur.

    J'aime

    • Oui, ce sont des nouvelles, mais cela n’empêche pas de s’attacher à des personnages dont le portrait n’est pas brossé de manière superficielle. En roman, quand j’étais une oeuvre d’art m’a beaucoup marquée.
      Excellent week end.

      J'aime

  3. Je l’ai découvert avec « Le Visiteur », dans une mise en scène particulièrement réussi et depuis, je lis tout. C’est un homme émouvant, sincère et si authentique. Les sujets de ses écrits, les interrogations auxquelles il se livre me touchent profondément

    J'aime

    • C’est exactement ça. Merci Elisabeth. Il a le don d’émouvoir et en même temps d’interroger de de pousser à la réflexion. Il a une grande humanité. J’aurais peut-être la chance de le voir en conférence dédicace fin novembre.
      je te souhaite un excellent dimanche.

      J'aime

  4. Oh! Oui. Le Visiteur, vu et apprécié. Sans doute, l’un des auteurs qui nous rapprochent le mieux d’une certaine humanité, en effet. Merci Gaïa

    J'aime

    • En effet,et ce, que ce soit dans les nouvelles, les romans ou le théâtre.La tectonique des sentiments, hôtel des deux mondes…
      Merci à toi de partager sur cet avis.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :