Archives Mensuelles: juillet 2013

Jean Michel Basquiat

A 20 ans à peine, ce jeune homme d’origine Haïtienne et Portoricaine a été un des plus grands talents du XXème siècle. Il a commencé par des graffitis sur les murs de Brooklyn avec des mises en scènes semblables en apparence à des dessins d’enfants où se mêlent les textes et des images au message fort. Il y exprimait sa souffrance dans une Amérique raciste  et se moquait de la société de consommation, tout comme Andy Wharol avec qui il a collaboré.

Je vous laisse découvrir le travail de ce génie qui a apporté quelque chose de neuf et d’une intelligence faussement naïve dans le monde de la peinture, dans les années 80. Hélas décédé trop jeune, Basquiat a laissé derrière lui, une oeuvre d’une grande richesse.

Publicités

supermen lovers Starlight

Un clip vidéo super sympa et une musique entraînante.

Priscilla, folle du désert.

Un film australien de 1994 réalisé par Stephan Elliot.

Un road-movie musical déjanté qui met en scène des drag-queens hautes en couleur, et magnifiquement interprété par Terence Stamp, Hugo Weaving et Guy Pearce. C’est un film touchant et émouvant qui raconte la traversée d’un groupe de 3 drag-queens qui traversent le bush australien à bord d’un vieux bus, pour se rendre au casino d’ Alice Spring où elles ont décroché un contrat pour quatre semaines. Leurs tenues, leur gouaille et leur personnalité ne laissent pas les paysans du coin indifférents.Elles font l’effet d’un ovni au milieu des paysans et aborigènes tant leurs personnages sont contrastés. C’est un film aux personnages attachants, aux musiques entraînantes et aux images époustouflantes. Certaines scènes se regardent comme un tableau. C’est un véritable morceau choisi de poésie avec des envolées lyriques, des réparties percutantes et qui permet de traiter avec intelligence et sensibilité de la différence,la tolérance et l’amitié. Un de ces films inoubliables dont on ne se lasse jamais. Je vous le recommande.