Archives Mensuelles: mai 2013

Ecriture

Ce n’est pas parce qu’on est un jour férié qu’on doit forcément chômer. Cela fait longtemps que je n’ai pas eu l’envie ou le courage d’écrire à nouveau sur le blog parce que je me disais à quoi bon. Il y a tellement de bonnes choses à lire sur les autres et tout a déjà été dit n’est-ce pas ? D’un autre côté, continuer à l’alimenter, c’est continuer à échanger avec tous ceux qui ont envie de partager quelque chose. Que ce soit simplement les étoiles, un sourire ou un morceau de musique. Alors pour ces instants là, je me remets à écrire.

Je voudrais dire quelque  chose que je n’ai pas encore laissé transparaître au fil de mon blog. Lorsque j’ai démarré, j’ai inscrit en gros « transfigurer le monde » parce que c’est ce que je voulais faire par le biais de l’écriture. Je voulais partager mes lectures et ce que je commettais sous word mais je n’ai pas trop osé. Je me rends compte qu’ il est difficile d’avoir quelque chose à dire quand on veut l’offrir. On croit le cadeaut trop insignifiant. Pas assez cher, pas assez grand.

Aujourd’hui j’ai conscience que ce qui est important, ce n’est pas tant la valeur « marchande » du cadeau que la sincérité et l’amour avec lequel on le transmet qui est essentiel et ça, c’est grâce aux quelques personnes comme Sandra, Longbull et bien d’autres que je l’apprends. J’ai écrit pas mal de nouvelles et je suis en train d’écrire un roman. Lorsque je le fais, je suis dans une autre dimension. Je vis vraiment autre chose. J’expérimente de vraies émotions et à chaque fois j’en sors grandie parce que je fais sortir des choses que je ne soupçonnais pas.

Toute cette expérience de vie, je la partage physiquement avec des personnes qui suivent comme moi des cours à l’atelier d’ écriture d’ Anaël Verdier.  C’est une aventure etraordinaire. Chacun d’entre nous est un univers à lui seul et chacun garde sa spécificité mais notre professeur nous apprend à connaître les techniques qui permettent de mettre en valeur cet univers qui nous est propre. Et c’est dans le respect de cette pluralité, qu’il nous enseigne la ténacité, la méthode et le désir de partager. Sans son intervention, je ne serais peut-être pas là, à vous écrire ce qui pour moi est de l’ordre de l’ intime. L’écriture permet d’apprendre beaucoup sur soi et sur les autres. C’est une démarche humaniste, basée sur l’échange. C’est de l’ordre de la transmission. Quand on écrit, on est dans la douleur de l’enfantement mais surtout dans l’amour. Le désir d’écrire pour donner à voir son monde intérieur est un acte d’amour.

Des auteurs connus ont publié des ouvrages sur leur expérience d’écriture. J’aimerais vous en recommander quelques-uns.