paroles en l’air

PAROLES EN L AIR

J’ai donné ma parole à un poète errant.

Il a sillonné les routes en la répandant.

Elle s’est mêlée aux rivières, s’est posée en chemin.

Elle s’est gravée dans la pierre en lettres carmin.

Elle a pris le cœur des hommes habités par une âme.

Elle a brillé dans le noir comme une immense flamme.

J’ai donné ma parole au vent, il s’en est allé.

Comme il ne savait qu’en faire, il l’a disséminée.

Dispersée aux quatre vents, ignorée des vivants,

Ma parole en l’air, peu fière, n’a pas tenu longtemps.

J’ai donné ma parole à l’écho, il me la rendit.

Elle flatta cent fois mon ego mais ne m’a rien appris.

Elle a fait des allers retours, a pris bien des détours,

Elle n’a pu s’implanter, car personne ne la voulait.

J’ai repris ma parole comme on traîne sa misère,

Je l’ai travaillée, taillée, entourée de mystère.

J’ai pensé qu’ainsi travestie, elle se plierait,

Et qu’aussi polie qu’un galet, elle satisferait.

Mais par un sort funeste, ma parole fut coupée,

Par une autre plus leste, plus forte, plus appuyée.

Balayée d’un grand geste, elle fut fort malmenée.

N’ayant plus de parole, je me suis demandé,

Si mes paroles s’en vont, est-ce que moi je reste ?

Nadia BOURGEOIS

Advertisements

À propos de gaïa

Ma plume est un cri, ma feuille en est l' écho.

Publié le 21/04/2013, dans Poésie, Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :