Archives Mensuelles: février 2013

Je voudrais signaler que Longbull mérite une mention spéciale.

Landcheyenne

Un grand merci à benlegraphiste pour cette nomination ! award-shine-on

« Shine On Award » nécessite de nommer 15 autres blogs et d’ informer les blogueurs de leur nomination en laissant un commentaire sur leur blog afin qu’ils puissent eux aussi partager.

Voici la liste des blogs à qui je décerne le « Shine On Award »

eMORFES art design & oddities

De lettres et de mots~Mélange & recueil de mots

Kimimela-Prod

ॐ۰ Présence au Coeur de l’Instant

○ Macro Polo « Explorateur microscopique »

○ Jlvdesigns

larevolutioninterieure

Les Pastoches de Pastille

Nadia bourgeois »transfigurer le monde »

Planète émotions

//DIZ IZ NEWS//

Urgenius

Boîte ouverte…

Zwitterion80

PASSION TRIBU

View original post

Publicités

Game of thrones

Le trône de fer.
Une saga époustouflante qui nous entraîne dans le tourbillon d’une aventure où le chevaleresque et le fantastique se côtoient dans un univers sombre fait de corruption, d’inceste, d’amour, de complot et de violence et de courage, au royaume des sept couronnes.
Je vous invite à découvrir la série de R.R Martin,si ce n’est déjà fait et d’apprécier également son excellente adaptation télévisée par HBO.

The reckoning

Cet album est excellent et la voix d’Asaf Avidan une pure merveille. Un extrait pour vous mettre en bouche
avec « her lies », une chanson d’ Asaf qui est sur l’album.

La peur

Notre Sociéte est construite à partir de la peur.

Nous avons peur du noir, de l’inconnu, de l’étranger,de ne pas pouvoir manger à notre faim, d’avoir mal, de ne pas trouver un travail, et j’en passe. Je ne vais pas tout énumérer la liste est trop longue.

Une des peurs les plus ancrées en nous est celle de Dieu et de sa colère.Les fondements mêmes de nos civilisations sont basés sur la peur. Il faut craindre le tout puissant, craindre d’aller en enfer si nous n’adoptons pas un comportement exemplaire.

Le respect des normes, des règles passe par la maîtrise du comportement humain. L’homme est il par essence si mauvais qu’il faille lui inculquer la peur pour qu’il se tienne tranquille ? et à qui profite cette peur ?

Quelle serait notre société si la peur n’existait pas ? C’est une alternative qui semble impossible, impensable à concevoir, tellement elle échappe à nos croyances. Car la peur est une croyance puisque dès l’enfance on nous apprend à avoir peur du loup et du diable.

Plus tard, on nous apprendra à avoir peur des étrangers, de l’échec, du chômage, de la mort…

Et cela profite à qui ? Aux politiques, aux hommes d’affaires.  A tout ceux qu’un esprit affranchi peux représenter comme menace pour leur entreprise, l’accumulation de leurs profits.

Vous avez un bien ? Craignez qu’on vous le vole. On vous vend des assurances.

Vous craignez pour la sécurité de vos petits à l’école, on vous vend des cartables pare-balles !

Vous craignez la crise ? On vous demande de sacrifier une partie de votre salaire pour ne pas vous retrouver au chômage.

Vous perdez quand même votre emploi ? C’est la faute de l’étranger qui vous l’a volé.

Vous n’entrez pas dans le moule ? Vous avez des idées subversives ? On vous met en marge de la société, on vous menace de vous enfermer.

Vous craignez pour votre retraite ? Souscrivez à un plan épargne retraite.

Vous avez peur d’être jugé ? Craignez d’être vous-même.

On voit bien quel puissant instrument de contrôle sur l’homme peut représenter la peur. Alors on l’en nourrit, on l’en gave, matin midi et soir. On la retrouve dans les histoires pour s’endormir, dans le journal télévisé, dans nos assiettes, dans tout…

C’est un fabuleux accessoire de magie. Craignez le terrorisme, craignez l’intégrisme, craignez, craignez, craignez, l’état se charge de tout.

Dans son livre,  » se libérer du connu », Krishnamurti, philosophe indien, donne une analyse de ce qu’est la peur et ce à quoi elle est reliée.   » La peur a toujours un objet ; elle n’est jamais abstraite ; elle est toujours reliée à quelque chose ».

Krishnamurti nous demande d’observer notre forme particulière de peur, de l’observer, de la regarder et d’observer nos réactions. Il nous demande de nous interroger à son sujet.

La peur est une croyance qui existe dans l’expérience que l’on a du passé et la crainte que l’on a du futur.

La peur soumet. S’en libérer, ou tout au moins, tenter de la comprendre et essayer de s’en libérer, c’est apprendre à mieux se connaître.

Orange blossom  » everything must change »

Connaissez vous ce groupe d’origine nantaise ? la chanteuse Leila Bounous une voix magnifique et la musique est un mélange de tribal fusion, electro aux influences arabes occidentales et latines. C’est un pur délice. laissez vous emporter par le titre « Habibi » et chevauchez les nuages le temps de survoler les déserts antiques et communier avec les esprits.

Pink

Dear mr President.

J’aime décidément l’idée de chanter un cri, surtout quand il ressemble à celui-ci.

Encore un cri magistral. De pink s’il vous plaît !

Aimé Césaire

Un hommage en passant à Aimé Césaire. Un grand homme tourné vers l’humain.

Crocs

Il n’est poudre de pigment

ni myrrhe

Odeur pensive ni délectation

Mais fleur de sans à fleur de peau

Carte de sang carte du sang

A vif à sueur à peau

Ni arbre coupé à blanc estoc

Mais sang qui monte dans l’arbre de chair

A cran à crime

Rien de remis

A pic le long des pierres

A pic le long des os

Du poids des cuivres du fer  des coeurs

Venins caravaniers de la morsure

Au tiède fil des crocs

Des crocs.

Mademoiselle K

J’aime bien quand une voix se fait entendre comme un cri de révolte. C’est la preuve qu’elle est encore en vie.

Allez, un petit tour du côté de Mademoiselle K  » Ca me vexe ».

Skunk Anansie

Juste pour le plaisir de vous faire découvrir ce groupe de métal funk, et surtout la voix de Deborah  Dyer.

J’aime beaucoup le morceau hédonism.

Staff Benda Bilili

Si vous n’avez jamais vu le reportage concernant l’émergence du groupe Staff Benda Bilili, je vous le recommande chaudement.

C’est un véritable conte de fée poignant et déchirant à la fois. Si vous vous demandez encore si l’art donne des ailes, écoutez les, regardez les et laissez vous emporter par le miracle de la vie lorsque le corps devient instrument et l’espoir un chant.